dimanche, janvier 07, 2007

Saga Marley : Damian "Junior Gong"

Premier post d'une longue série sur la "dynastie Marley"...
On commence dont avec le "petit dernier" qui est peut-être mon préféré, et en tous cas celui dont le succès a été le plus important depuis Bob: Damian!

Alors prenons les choses dans l'ordre: Damian est donc le fils de la légende du reggae et de Cindy Breakspeare, fille d'un jamaïcain et d'une canadienne, qui est née à Toronto est a grandi à Kingston. Cindy deviendra donc l'une des maîtresses de Bob Marley et contrairement à certaines de ses relations, leur aventure sera "officialisée"dans les journaux jamaïcains.

L'histoire raconte que l'un des plus grands succès commerciaux de Bob, Is this Love (qui a été enregistré à Nassau, dans les Bahamas, après que Bob se soit fait tirer dessus et ait quitté Kingston) aurait même été inspiré par cette idylle... En 1976 elle est élue Miss Monde, deux ans avant de donner naissance à celui que l'on surnommera par la suite "Junior Gong".

Alors comment définir le benjamin des Marley? On peut déjà dire qu'il était précoce sans beaucoup s'avancer, comme tous ses frères et soeurs il est tombé très tôt dans le bain musical et ses premiers pas se sont faits au sein d'un groupe: les Shepherds, sa première scène majeure, alors qu'il n'avait que 14 ans: le mythique Reggae Sunsplash de 1992.

Il poursuit ensuite en solo avec deux albums Mr. Marley (1996) Halfway Tree (2001). C'est en 2005 qu'il nous livre son meilleur opus, Welcome to Jamrock, et qu'il connaît son plus grand succès à en croire l'engouement du public, les classements de ses singles au Billboard ou encore les récompenses reçues, à savoir:

  • 6 victoires pour 6 nominations aux 25èmes IRAWMA (International Reggae and World Music Awards)
  • Et la consécration aux Grammy Awards, avec pour la première fois de l'histoire deux victoires pour un artiste de Reggae!
Ce que j'aime chez cet artiste (au-delà de sa voix, son flow ou encore ses prestations scéniques) c'est ses textes, ses convictions et son engagement dans différents combats, au sein de nombreuses associations. A ce niveau, et à celui de ses croyances religieuses c'est certainement celui qui suit le plus les traces de son père.

Mais s'il réussit à s'imposer musicalement, c'est aussi parcequ'il ne s'est pas laissé étouffer par l'héritage légué et qu'il est arrivé à créer une musique qui lui est propre, faite d'un savent mélange de Roots, de Dancehall et de sonorités plus urbaines empruntées au Rap.

Bon allez on passe au extraits parceque sinon je ne m'arrêterais pas d'écrire!
  • On commence avec le clip de Road to Zion, avec en featuring Nas
  • Welcome to Jamrock en live toujours à Amsterdam
  • Move en Live (sur l'instru de Exodus)
  • Et pour finir, et pour mettre en avant Stephen Marley (qui a produit une grande partie de ses titres) deux de leurs morceaux en duo: All Night et surtout Traffic Jam le premier extrait du premier album en solo de Stephen à venir au premier trimestre 2007!