lundi, février 19, 2007

Emotion, Edit Piaf... La môme

La Môme...Oui je sais, ce n'est pas Eklektik Cinéma ici mais bon...Ce film m'a touché: drôle par moments, réellement sombre et triste à d'autres, mais en tous cas fort de bout en bout, un peu à l'image de cette grande artiste qu'était Edith Piaf.

Dès le début de ce blog, je vous ai parlé de mes "influences musicales", et de ce (et surtout "ceux") qui m'avaient fait autant aimer la musique. J'avais oublié de citer cette artiste impressionnante, qui au même titre que les Brel, Brassens, et autres Ferré, représente le côté de la musique pour lequel mes parents m'ont transmis très tôt un amour immodéré.

En effet ce film, au-delà de la justesse de l'interprétation de Marion Cotillard, au-delà de la plus que charmante compagnie en laquelle je me trouvais, m'a transporté dans mes souvenirs, et m'a vraiment rappelé beaucoup de choses...

En effet je ne sais pas trop quoi dire d'autre à part que les passages retraçant les derniers moments de l'artiste m'ont glacé le sang en me faisant revivre des épreuves douloureuses de ma vie que j'ai récemment traversées, tant ils semblaient vrais...et que ce film m'a fait découvrir son histoire dont je ne connaissais que les grandes lignes.

Les extraits:

  • L'homme à la moto, qui n'était pas dans le film mais qui me tient à coeur, je la connaissais par coeur et la chantais à tue-tête sur les genoux de mon père alors que je n'avais que six ans, c'est à toi qu'elle me refait penser, comme beaucoup de choses d'ailleurs....
  • On enchaîne avec dans l'ordre: Padam, la Foule (extraits du Ed Sullivan Show de 1956) et l'hymne à l'amour
  • Et pour finir un extrait d'interview dans lequel elle revient sur cette,tristement fameuse, "tournée suicide", sur sa vie dénuée de tout désir matérialiste, mais surtout sur son amour de la Musique.