lundi, août 20, 2007

Semaine Thématique: Arnaques Crimes et Botanique. Acte 1: Dusty Springfield, Spooky!

Il y aura désormais sur ce blog des "semaines thématiques", pendant lesquelles je ferai un focus sur un genre, un courant musical, ou encore un artiste, un album en particulier, etc.


Première édition donc avec une bande originale, dont je connaissais (et j'aimais) l'ensemble (ou presque) des morceaux, sans pour autant connaître la BO en ele-même: Lock, Stock, and Two Smoking Barrels, soit en VF: Arnaques, Crimes et Botanique.

Depuis que celui qui sévit sur les tables de poker en ligne du monde entier sous le pseudo de "JPLaBase"a uploadé la BO sur mon lecteur mp3 je n'écoute que ça! Donc je ne pouvais que vous faire partager cette bande son dont les morceaux vous rappellerons certainement (aux plus fans du film) différents passages de cette TRES bonne réalisation de Guy Ritchie.

Alors premier morceau que j'avais envie de partager ici, celui qui est interprété par l'incomparable Dusty Springfield, un air que vous connaissez tous sans aucun doute: Spooky.

Je ne m'étenderai pas sur la bisexualité de l'artiste (dont on se fout complètement, mais qui l'avait, entre autres, poussée à s'exiler aux Etats-Unis), je n'aborderai pas non plus la question de ses addictions (à l'alcool et à de nombreux autres allers simples pour les paradis artificiels) même si elles ont été en grande partie la cause de sa disparition des ondes pendant un temps.

Je ne vous parlerai certainement pas de son come back, grâce au Pet Shop Boys, dans les années 80, puisque ce n'est pas l'époque à laquelle ses prods ont été les plus abouties à mon humble avis.

Et de quoi donc vais-je parler alors? Eh bien juste de sa voix que J'ADORE, des mélodies tour à tour empreinte de Soul, de Funk ou de son Jazzys, qui s'accordent à merveille avec sa manière de chanter.

Et pour se faire une idée, et constater ce talent, trois extraits incontournables, ayant tous les trois servis le casting de BOs de prestige:

  • On commence donc avec Spooky, tiré de la BO de Lock Stock
  • Deuxième vidéo: the Look of Love, qui a notamment servi à mettre en musique les exploits de James Bond
  • Et on fini avec un morceau d'anthologie remis au goût du jour par Tarantino pour Pulp Fiction: Son of a preacher man.





Tu aimes les liens?
Un blog qui lui est entièrement dédié
Sa discographie sur le site de la Fnac
The Ultimate James Bond (très bonne compil!)