mercredi, juin 09, 2010

When you're strange, Tom DiCillo: Vas-y!



Il y a un peu moins de deux semaines...
Sur le point de prendre une décision pro qui va forcément changer le cours de ma vie (ben oui dude! le pro c'est un peu notre vite aujourd'hui! Le système, Babylone, toussa toussa, on est tombé dedans!)...
Pour décompresser, une invit' (merci mamz'el') pour la une "projection presse" de When you're strange (la dernière...), biopic des Doors par Tom DiCillo.

Alors honnêtement: avant cela, j'appréciais beaucoup quelques-unes de leurs chansons...
En amoureux de zik, j'avais approfondi avec un ou deux albums, "pour connaître"...
J'aimais bien, en particulier les textes...
Mais je ne comprenais pas cette propension à l'idolâtrie...
Je ne comprenais pas le phénomène Jim Morrison...
Du coup: j'y suis allé pour voir, pour comprendre, pour apprendre..
Résultat? Objectif atteint!

On va gagner du temps (il est tard, le film sort demain, je m'en rend compte avant de me coucher, j'ai aimé, envie d'en parlé, mais, fatigué là là!). Qu'est-ce que tu risques d'en penser:
Tu connais bien les Doors: tu vas aimer revoir ces images et entendre Le Pirate des Caraïbes te les raconter!
Tu ne connais pas leur histoire: tu vas comprendre pourquoi, au du moins comment, cette Star comme il en existe peu, a vécu et évolué pour être adulée de la sorte

En tous cas, je n'ai absolument pas vu le temps passer, j'ai apprécié le film, j'ai rit par moments, réfléchis pour d'autres et suis resté parfois sur le c**...

Quoi qu'il en soit, je comprends un peu mieux pourquoi ils ont (il a...) déchaîné les foules, et pourquoi il s'est hisser à un rang où il ne côtoie que les Dylan, Marley et autres...